Le soulèvement à une main de Steven Adams au-delà du demi-terrain est le moyen idéal pour frapper son premier trois points

Steven Adams n'avait jamais marqué trois points au cours de sa carrière en NBA avant le match de jeudi soir contre les New Orleans Pelicans. Alors que de nombreux centres de cette époque ont ressenti de la pression pour développer un tir de saut de périmètre fiable pour suivre un jeu moderne qui met fortement l'accent sur le tir à trois points, la dévotion d'Adams à l'ensemble de compétences traditionnel du grand homme qui l'a fait entrer dans la ligue fait partie de ce qui le rend si attachant.

Adams a finalement fait un trois contre la Nouvelle-Orléans, et c'est le type de tir qu'il n'oubliera jamais.

Le Thunder s'accrochant à une avance de deux points contre les Pélicans à la fin du deuxième quart-temps, Adams a sorti un soulèvement à une main au-delà du logo du demi-terrain juste avant le buzzer de la mi-temps. Il n'a touché que le filet.

Adams avait été 0 pour 19 dans sa carrière à partir de la gamme de trois points. Faites-en 1 pour 20. Cela ne vaut rien, il a fait un pointeur à trois points dans la pré-saison cette année, et c'est arrivé le même soir que Ben Simmons a fait son premier (non officiel) NBA à trois points.

Adams a réagi de la seule manière appropriée, en se mirant dans le vestiaire.

Le coup d'Adams s'est avéré être assez important. Derrière le match avec le meilleur score de la brève carrière de Zion Williamson, le Thunder a dû combattre les Pélicans à la fin du quatrième trimestre pour assurer une victoire de 123-118. Adams a terminé avec 11 points, 11 rebonds, trois blocs, deux passes décisives et un vol dans la victoire.

Et, pour une fois, un pointeur à trois.

Tags

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Close
Close