La prochaine vague de France basketball pourrait être une génération en or

La France attend son couronnement sur la scène mondiale du basket depuis le tournant du millénaire. Une génération de talents dirigée par Tony Parker, Boris Diaw et Nic Batum a positionné Les Bleus pour une position dominante dans le jeu international, mais le battage médiatique a souvent dépassé les résultats. La France a remporté les médailles d'argent puis d'or à l'Eurobasket en 2011 et en 2013 et a remporté le bronze à la Coupe du monde de 2014, mais l'équipe rêvait encore de quelque chose de plus.

La France était au bord de la gloire lors de la Coupe du monde de cette année avec une équipe dirigée par Batum et Rudy Gobert. Cela a choqué l'équipe américaine en quarts de finale derrière une performance magistrale de Gobert qui a permis à la France de remporter la médaille d'or. Ensuite, l’Argentine a livré un test de réalité, battant les Français en demi-finale avec une formation composée de zéro joueur de la NBA. La France se contenterait d’une autre médaille de bronze – un bon résultat mais pas la reconnaissance qu’elle espérait.

La bonne nouvelle pour la France est que le pipeline est plein de talent. Même si Batum, âgé de seulement 30 ans bien qu’il entre dans sa 12e saison NBA, approche du crépuscule de son apogée, Gobert, âgé de 27 ans, a un match qui devrait bien vieillir dans le jeu de la FIBA. La France a aussi Frank Ntilikina, le garde des Knicks, âgé de 21 ans – qui a finalement vaincu le battage médiatique qu'il a choisi lors de la Coupe du Monde – et Sekou Doumbouya, un joueur de 18 ans qui ne faisait pas partie de la formation de la Coupe du Monde, mais Les pistons ont été repérés au numéro 15 en juin dernier.

Plus de renforts sont en route. Il est possible que la France ait quatre choix de première ronde dans le brouillon NBA 2020 parmi les joueurs nés en 2001, tous projetés dans le top 35 des plus récents faux semblants d’ESPN. Les Français sont-ils prêts pour une génération en or? C’est la première introduction aux prochaines grandes réalisations de la France.

Theo Maledon est le prodige de Tony Parker

À seulement 17 ans, Maledon était le gardien partant de l’Eurocup pour ASVEL, un club de la première ligue professionnelle française dirigée par Tony Parker. Avec Parker comme mentor, Maledon a été nommé le plus jeune joueur étoile de la ligue française depuis 1987 et s’est imposé comme l’un des jeunes espoirs les plus brillants au monde. Nous l’avons projeté comme le choix n ° 3 dans le projet de juin prochain.

A 6'5 et ​​6’9 d’envergure, Maledon est un grand meneur qui est déjà habile à diriger une équipe. Il fait un bon travail en équilibrant les scores et les facilités, en montrant de la patience et de la vision dans le pick-and-roll en tant que passeur, tout en ayant la longueur et le toucher pour finir à l'intérieur si nécessaire. Il fait également du bon travail en jouant du rythme et en gardant les yeux ouverts. Voici six pièces impressionnantes de Maledon en tant que passeur:

Maledon ne génère pas de pouvoir élite vers le panier, mais est toujours capable de marquer avec des flotteurs près du panier et en tant que tireur au but. Il est sans aucun doute le tireur le plus distingué parmi les jeunes espoirs français, avec 45,6% des chances, 38,6% des trois points et 85% de la ligne des fautes en 62 matches avec ASVEL la saison dernière.

La défense est un autre domaine où Maledon brille. Il montre qu’il a bien combattu pour passer au-dessus des écrans et s’en tenir aux manier-balles adverses, utilisant son grand cadre et sa longueur pour disputer les tirs. Nous laisserons Parker avoir le dernier mot: "Quand je vois Frank Ntilikina rédiger le n ° 8, Theo est bien meilleur que lui."

Killian Hayes a des cadeaux rares qui font de lui un talent pour la loterie

Hayes est né en Floride mais a grandi en France en tant que fils de De’Ron Hayes, un ancien attaquant de Penn State qui a finalement fait carrière en Europe. Alors que Maledon l’a déjà dépassé aux yeux de certains éclaireurs, Hayes s’intéresse aux radars de la NBA depuis un certain temps grâce à sa solide performance dans les tournois FIBA ​​pour les équipes de jeunes françaises. Hayes a été nommé MVP lors de la course française aux Championnats d’Europe U16 et a été le meilleur joueur de l’équipe médaillée d’argent qui a perdu contre Cole Anthony et Team USA en finale de la Coupe du Monde U17 l’été dernier.

Hayes a été salué pour ses demi-lectures créatives et sa capacité de marquer intrinsèque. Il est un grand manieur de jeu bien placé qui a montré les signes de la vision et de l’athlétisme en descente nécessaires pour devenir un initiateur offensif. Hayes a été un marqueur efficace dans l’arc – marquant 56% de ses deux tirs en deux ans au cours de ses deux années en tant que professionnel de la première division de France – tout en affichant des taux d’aide impressionnants. Voici sept extraits du talent de Hayes en tant que buteur, passeur et défenseur:

Hayes a également été un joueur défensif tout au long de sa carrière, enregistrant de gros taux de vol et de blocage dans les tournois FIBA. Sa plus grande faiblesse est son tir à trois points. Il a survolé un peu moins de 30% des tirs de la majeure partie de sa carrière, mais n’a marqué que 19,2% de ses matchs à trois en 33 matchs la saison dernière pour Cholet.

Cela va être une saison énorme pour Hayes. Après avoir joué avec parcimonie pour Cholet, il a rejoint le championnat allemand où il jouera pour Ratiopharm Ulm. Avec une bonne année, Hayes devrait être un choix de loterie. Avec une bonne année, il est possible que la conversation entre lui et Maledon reprenne.

Malcolm Cazalon est l'aile sportive

Cazalon a suscité l’intérêt des dépisteurs en tant que longue aile athlétique de l’équipe de France remportant la médaille d’argent en Coupe du Monde 2018 U17. A 6’6 et 6’11 d’envergure, la vitesse de Cazalon et ses sauts au-dessus du rebord font de lui un remplaçant naturel dans le couloir en transition entre Maledon et Hayes. Il a été le meilleur buteur de France avec 16,4 points par match (un poil d’avance sur Hayes) pour cette équipe des moins de 17 ans et une moyenne de trois interceptions par match.

Les scouts attendent qu'il passe à l'étape suivante. Il avait du mal à trouver le temps de jouer dans la meilleure ligue professionnelle française et décevant aux Championnats d'Europe des moins de 18 ans cet été lorsqu'il avait été créé pour jouer le rôle de star. Cazalon a accumulé en moyenne 11,4 points par match sur 38% de ses tirs au cours des sept matches disputés aux moins de 18 ans, ce qui a amené certains à s'interroger sur sa forme physique et son approche du match. Néanmoins, un slasher sportif qui exerce une pression aussi forte sur la jante sera toujours considéré comme une perspective à haut plafond. Si Cazalon parvient à améliorer son nombre de tirs – en moyenne 30% sur trois – et sa régularité lorsqu’il se rendra en championnat de Belgique cette année, il aura une forte chance d’être un joueur de premier tour.

Matthieu Gauzin est un démon de vitesse au poste de garde

Gauzin n’a pas encore inscrit son meilleur temps dans la meilleure ligue professionnelle française comme les trois autres joueurs de cette liste, mais une fin de semaine de évasion à Basketball Without Boarders en février lors du All-Star Weekend de la NBA l’a positionné comme choix possible de première ronde. ESPN l’a placé au 35e rang du classement général de leur NBA 2020.

À 6’4 ans, Gauzin est un meneur de jeu ultra-rapide qui a une mentalité de buteur agressif. Après avoir été la bougie d'allumage du banc de l'équipe de la Coupe du monde U17 2018, Gauzin a obtenu une moyenne de 17 points, cinq rebonds et cinq passes décisives par match pour Espoirs Le Mans. Alors qu’il est encore un tireur en développement et qu’il affiche un chiffre d’affaires élevé, l’entraîneur de Gauzin au Mans l’appelle le joueur le plus rapide qu’il ait vu depuis 15 ans.

Tags

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Close
Close