La classe de recrutement de Duke est à nouveau n ° 1, mais l’entraîneur K manque d’une super équipe.

Au fond, Mike Krzyzewski savait qu’il ne pourrait pas remplacer totalement le talent qu’il perdait à la fin de la saison de Duke. C’est le seul inconvénient de l’enfermement dans la plus grande classe de recrutement de l’ère moderne, dirigée par un ballon de démolition de 285 livres qui vient de marquer une saison historiquement dominante, un acolyte qui a une moyenne de 23-7-4 et qui pourrait être repêché n ° 2 globalement, et une troisième option qui était un consensus parmi les cinq meilleures recrues nationales.

La saison de Duke finirait dans le chagrin un peu avant le Final Four, mais les semaines qui ont suivi ont montré que les Blue Devils resteraient un problème l’année prochaine. Tout d’abord, Tre Jones a annoncé qu’il revenait pour sa deuxième saison en dépit d’un projet de premier choix. Ensuite, l'entraîneur K met la touche finale à un autre classe de recrutement la mieux classée.

Matthew Hurt, un attaquant de 6’8 du Minnesota, s’est engagé envers Duke à la fin de la semaine dernière, donnant aux Blue Devils une arme offensive polyvalente sur le court avant qui entre au collège parmi les 10 meilleures recrues par consensus. Cassius Stanley s’est engagé par la suite en tant que garde ultra-athlétique de 6’5 en bordure du territoire des cinq étoiles.

Cela donne à Duke cinq étudiants de première année entrants actuellement classés dans le top 40 de leur classe par ESPN.

Le cinquième et dernier championnat national de l’entraîneur K a eu lieu en 2015, lorsque quatre étudiants de première année combinés ont marqué 60 des 68 points de l’équipe lors du match pour le titre contre le Wisconsin. Duke a depuis débarqué la classe de recrutement n ° 1 dans le pays à chaque saison. La série s'étale maintenant sur quatre années consécutives.

La course dominante de Duke sur le sentier de recrutement s’étend de Brandon Ingram à Jayson Tatum, en passant par Marvin Bagley III, en passant par Zion Williamson et R.J. Barrett Chacune de ces équipes se classait parmi les cinq premières des sondages préparatoires. Tous sont tombés à court avant le Final Four.

À quel point la prochaine super-équipe de Duke est-elle superbe? C’est ce que vous devez savoir sur la nouvelle classe des Blue Devils.

Toutes les classes de recrutement n ° 1 ne sont pas créées égales

Voici le classement de la nouvelle classe de recrutement de Duke (ESPN, Rivals et 247 Sports).

Recrutement de Duke en 2019

Joueur ESPN Rivaux 247 sports
Joueur ESPN Rivaux 247 sports
Vernon Carey Jr. 5 1 4
Matthew Hurt dix 7 9
Wendell Moore 21 23 29
Boogie Ellis 36 42 27
Cassius Stanley 29 33 28

Il est indéniable qu’il est impressionnant de classer cinq des 40 meilleurs espoirs, mais il convient de noter que ce résultat n’est toujours pas aussi bon que celui des quatre dernières catégories de Duke. Sérieusement.

  • 2018: Duke recrute les recrues n ° 1, n ° 2 et n ° 3 d’ESPN. Il a également signé les n ° 17 (Jones) et 41 (Joey Baker, un avant-père qui pourrait jouer un grand rôle l’année prochaine).
  • 2017: Duke comptait quatre recrues parmi les huit meilleures d’ESPN: Bagley (n ° 1), Wendell Carter Jr. (n ° 5), Trevon Duval (n ° 6) et Gary Trent Jr. (n ° 8). Il a également débarqué la recrue n ° 42 (Jordan Tucker, qui a été muté à Butler).
  • 2016: Duke a débarqué les recrues n ° 1 (Harry Giles), n ° 3 (Jayson Tatum) et n ° 10 (Frank Jackson), plus les n ° 16 (Marques Bolden) et 44 (Javin DeLaurier).
  • 2015: Duke a eu quatre des 25 meilleures recrues, dirigé par Ingram, qui a été classé troisième.

Les trois classes précédentes de Duke ont toutes été incontestablement plus impressionnantes. La promotion 2015 semble être la meilleure comparaison, surtout si l’on tient compte du fait que les deux équipes auront eu des stars de deuxième année à Grayson Allen et désormais à Tre Jones. Mais l'écart de talent peut paraître encore plus grand si vous tenez compte des actions de la NBA.

Duke pourrait ne pas avoir un choix de loterie dans l'ébauche de 2020

ESPN a publié lundi un nouveau projet de maquette de la NBA pour 2020. Il n’ya pas eu de joueur de Duke dans le top 10.

Hurt a été le premier joueur de Duke à figurer au tableau numéro 12. Jones est arrivé au numéro 15, Moore au numéro 17 et Carey au numéro 22. Ce serait un pas en avant notable par rapport à la manière dont Duke a progressé cinq dernières ébauches.

  • En 2018, Bagley a été classé n ° 2 et Carter, n ° 7.
  • En 2017, Tatum se classait n ° 3 et Kennard participait également à la loterie (n ° 12 … un choix devant Donovan Mitchell)
  • En 2016, Ingram est allé n ° 2
  • En 2015, Okafor a obtenu la 3e place et Justise Winslow la 10e.
  • En 2014, Jabari Parker a obtenu la deuxième place.

Zion Williamson sera définitivement n ° 1 au classement général en juin. Barrett se sent comme un verrou pour les trois premiers. Cam Reddish a le plus de variance par rapport à son stock de papier, mais il reste presque certainement un choix de loterie et peut-être un choix parmi les 10 meilleurs.

Il n’ya aucune garantie que Duke ait sélectionné le tirage au sort du tirage au sort de l’an prochain. Hurt est loin d’être un athlète d’élite et se présente davantage comme un très bon joueur universitaire (peut-être pendant plus d’un an) que comme un élève de la NBA. Jones va devoir s'améliorer considérablement en tant que tireur et affrontera une classe de gardes plus profonde l'année prochaine. Carey n’a pas la rapidité latérale que la NBA exige de ses grands hommes.

De toute évidence, il y a encore beaucoup de temps avant le repêchage de 2020, mais il est probable que Duke brisera une série de six années de choix parmi les trois premiers.

Duke a plus de tir, mais moins de défense

L’absence de tir était une des principales raisons pour lesquelles Duke n’a pas pu dépasser l’équipe Elite Eight la saison dernière. La bonne nouvelle pour les Blue Devils, c’est que l’équipe de l’an prochain devrait être bien plus compétente que la ligne des trois points.

Voici les statistiques de tir, mais dans un petit échantillon des recrues de Duke, via Real GM.

Avoir deux potentiels joueurs à bout droit dans Carey et Hurt devrait être énorme pour l'offensive avec un créateur d'élite comme Jones au poste de meneur. Alex O’Connell devrait être le meilleur tireur de l’équipe chez les juniors la saison prochaine. Baker et Jack White sont également des vétérans qui ont frappé derrière l’arc.

Le problème est que Duke sacrifie probablement sa défense à mesure qu’il gagne le tir. Si Carey n’est pas prévu pour être le meilleur choix de la NBA, bien qu’il soit une recrue de choix, c’est parce qu’il aura du mal à défendre le pick-and-roll et à avancer dans l’espace. Hurt gagne avec habileté, pas physique. Moore et surtout Jones (vraiment l'un des meilleurs défenseurs du pays) devraient être excellents sur le périmètre défensif. Javin DeLaurier et Marques Bolden – s’ils retournent à l’école après s’être inscrits – seront également des pièces de grande valeur devant le tribunal.

Duke devait jouer avec Bagley et Carter il y a deux saisons parce que son équipe se faisait régulièrement rôtir au début de l'année en jouant à la défense. Williamson et Barrett ont dirigé une défense d'élite qui a terminé n ° 6 en Amérique la saison dernière, mais le manque de tir était notable.

L’entraîneur K aura tellement d’options différentes pour la saison prochaine

Nous ne connaissons pas encore la liste finale de Duke. Bolden et DeLaurier testent les courants d’eau et pourraient devenir pro. Il est possible que le garde d’élite 2020 R.J. Hampton reclassifie et accepte l’offre de Duke, mais le retour à l’école de Jones semble rendre cela moins probable.

En supposant que DeLaurier et Bolden reviennent tous les deux (aucun des deux n’est censé être rédigé), voici à quoi devrait ressembler la gamme de Duke l’année prochaine.

PG Tre Jones // Boogie Ellis // Jordan Goldwire

SG Wendell Moore // Alex O’Connell

SF Joey Baker // Cassius Stanley

PF Matthew Hurt // Javin DeLaurier // Jack White

C Vernon Carey Jr. // Marques Bolden

Coach K va avoir beaucoup d'options différentes. Peut-être qu’il sera impossible à Ellis de rester à l’écart, donnant à Duke un potentiel regard de garde. Il est possible que O’Connell et DeLaurier gagnent des places de départ. Baker se sent comme le plus gros joker de tous.

Avoir la flexibilité de la composition est une bonne chose, mais cela constituera également un choix difficile pour Krzyzewski.

Une équipe en première année n’a pas tout gagné depuis Duke en 2015

Les quatre champions depuis lors – Villanova, Caroline du Nord, Villanova et Virginie – étaient tous dirigés par des classes supérieures.

Le duc sera formidable l'année prochaine. Ils vont probablement commencer l'année dans les cinq premiers des sondages d'avant-saison. Mais pour aussi impressionnant que soit cette classe de recrutement, on a toujours l'impression que les Blue Devils doivent faire un pas en arrière l'année prochaine.

Tags

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Close
Close