Des sports

Charlie McAvoy explique comment Brad Marchand l'a aidé à résoudre les problèmes de ponctualité | Bruins de Boston

La vie dans la LNH peut être décourageante pour un joueur de 21 ans, et Charlie McAvoy découvre cela à la dure.

Le défenseur de deuxième année des Bruins de Boston n'a disputé que 17 matchs cette saison. Il a raté une bonne partie de la campagne en raison d'une commotion cérébrale. Il est actuellement blessé au bas du corps. Mais l’ancienne université de Boston a aussi appris le mode de vie en dehors de la glace.

McAvoy a confirmé à Kevin Paul Dupont du Boston Globe qu’il était coupable de retard à deux occasions en équipe et que l’un des membres principaux de l’équipe, Brad Marchand, l’avait approché.

L’ailier âgé de 30 ans est l’une des rares pièces de l’alignement qui a remporté la Coupe Stanley 2011 à Boston et a enregistré 643 matchs en saison régulière. Il a dit à McAvoy de commencer à pratiquer de bonnes habitudes maintenant.

«Nous avons vraiment abordé le problème ici, les habitudes que j'ai besoin d'avoir», a déclaré McAvoy à Dupont à propos de sa conversation avec Marchand. «En tant que jeune membre de l’équipe et en croissance. Il se préoccupe vraiment de mon avenir. La façon dont je porte moi-même maintenant établira la norme pour ce que je suis pour le reste de ma carrière. Et pour cela, je ne pourrais être plus reconnaissant. Par exemple, jouez dans un marché où vous pouvez peut-être vous permettre d’échapper à certaines choses… et je suppose, vous savez, que vous n’atteignez pas toutes vos capacités pour être le meilleur leader ou la meilleure personne possible. Je me sentais beaucoup mieux après la conversation.

"Je n'ai pas besoin de beaucoup changer", a-t-il ajouté. «Je veux juste être toujours là, que je sois le premier à y arriver et l’un des derniers gars à partir. En ce qui concerne le travail acharné et la compétition, ce sont des choses sur lesquelles je suis fier. Je ne pense pas avoir besoin de changer beaucoup là-bas.

«C’est à moi, en tant que jeune homme, qu’il incombe de veiller à ce que je sois toujours là: cinq minutes plus tôt, dix minutes plus tôt, quinze minutes plus tôt. Juste pour m'assurer que je le fais. Parce que c'est comme ça que ça se passe. "

Les Bruins bénéficient de la présence d’un solide noyau de dirigeants expérimentés pour guider McAvoy tout au long de sa carrière. Compte tenu de son âge et de ses compétences à l’ère des défenseurs qui se déplacent en rondelles, McAvoy est l’un des atouts les plus précieux des Bruins.

Cliquez ici pour la conversation complète de Dupont avec McAvoy >>>

Photo miniature via Kim Klement / USA TODAY Sports Images

.

Tags

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Close
Close