Des sports

AP PHOTOS: Un village roumain organise une course de chevaux à l'épiphanie

PIETROSANI, Roumanie (AP) - Les célébrations de l'Épiphanie rassemblent des centaines de personnes dans le village roumain de Pietrosani pour une journée passée à des températures glaciales qui culminent en une course de chevaux à cru dans des champs boueux, gelés ou enneigés.

Selon les habitants, la tradition des courses de chevaux a commencé dans la région il y a plus d'un siècle, et elle a été interdite pendant les années du régime communiste en raison de son association avec une fête religieuse.

Le festival des Balkans est l'événement principal de l'année dans le village. La course génère une vive anticipation et des discussions animées autour de grands verres de vin rouge sur le vainqueur de cette année, ou de débats sur le cheval le plus beau ou décoré.

Alors que les courses de chevaux, comme le Royal Ascot, sont connues pour la tenue extravagante de leurs spectateurs, à Pietrosani, ce sont les tenues des chevaux qui attirent le plus l’attention.

20 PHOTOS

Un village roumain organise un concours de chevaux

Voir galerie

En ce dimanche 6 janvier 2019, photographiez un homme monté à cheval avec un bébé lors des célébrations de l'Épiphanie à Pietrosani, en Roumanie. (Photo AP / Vadim Ghirda)

En ce dimanche 6 janvier 2019, un cheval portant des décorations colorées attend avant une course de chevaux célébrant l'Épiphanie à Pietrosani, en Roumanie. Selon les habitants, la tradition de la course de chevaux a commencé dans la région il y a plus de cent ans, et elle a été interdite pendant les années du régime communiste, en raison de son association avec une fête religieuse. (Photo AP / Vadim Ghirda)

En ce dimanche 6 janvier 2019, photographiez un enfant qui monte un poney lors des célébrations de l'Épiphanie à Pietrosani, en Roumanie. Les célébrations de l'Épiphanie rassemblent des centaines de personnes dans le village roumain de Pietrosani pour une journée passée à des températures glaciales qui se terminent par une course de chevaux à cru dans des champs boueux, gelés ou enneigés. (Photo AP / Vadim Ghirda)

En ce dimanche 6 janvier 2019, un cheval secoue la tête lors des célébrations de l'Épiphanie à Pietrosani, en Roumanie. Selon les habitants, la tradition de la course de chevaux a commencé dans la région il y a plus de cent ans, et elle a été interdite pendant les années du régime communiste, en raison de son association avec une fête religieuse. (Photo AP / Vadim Ghirda)

Sur cette photo prise avec une vitesse d'obturation lente, le dimanche 6 janvier 2019, un homme réchauffe son cheval avant une course de chevaux célébrant l'Épiphanie à Pietrosani, en Roumanie. Les célébrations de l'Épiphanie rassemblent des centaines de personnes dans le village roumain de Pietrosani pour une journée passée à des températures glaciales qui se terminent par une course de chevaux à cru dans des champs boueux, gelés ou enneigés. (Photo AP / Vadim Ghirda)

Des villageois montent à Pietrosani, en Roumanie, le dimanche 6 janvier 2019, lors d'une course de chevaux célébrant l'Épiphanie. Selon les traditions locales, à la suite d'un service religieux, les villageois voient leurs chevaux bénis avec de l'eau bénite, puis participent à une course. (Photo AP / Vadim Ghirda)

En ce dimanche 6 janvier 2019, un homme monte à cheval après une course de chevaux célébrant l'Épiphanie à Pietrosani, en Roumanie. Les célébrations de l'Épiphanie rassemblent des centaines de personnes dans le village roumain de Pietrosani pour une journée passée à des températures glaciales qui se terminent par une course de chevaux à cru dans des champs boueux, gelés ou enneigés. (Photo AP / Vadim Ghirda)

En ce dimanche 6 janvier 2019, un homme a du mal à contrôler son cheval avant une course de chevaux célébrant l'Épiphanie à Pietrosani, en Roumanie. Selon les habitants, la tradition de la course de chevaux a commencé dans la région il y a plus de cent ans, et elle a été interdite pendant les années du régime communiste, en raison de son association avec une fête religieuse. (Photo AP / Vadim Ghirda)

En ce dimanche 6 janvier 2019, une femme tenant des ballons de Mikey Mouse se promène à cheval après une course de chevaux célébrant l'Épiphanie à Pietrosani, en Roumanie. (Photo AP / Vadim Ghirda)

En ce dimanche 6 janvier 2019, photographiez un enfant qui monte un poney lors des célébrations de l'Épiphanie à Pietrosani, en Roumanie. Selon les habitants, la tradition de la course de chevaux a commencé dans la région il y a plus de cent ans, et elle a été interdite pendant les années du régime communiste, en raison de son association avec une fête religieuse. (Photo AP / Vadim Ghirda)

En ce dimanche 6 janvier 2019, un homme monte à cheval avant une course de chevaux célébrant l'Épiphanie à Pietrosani, en Roumanie. Les célébrations de l'Épiphanie rassemblent des centaines de personnes dans le village roumain de Pietrosani pour une journée passée à des températures glaciales qui se terminent par une course de chevaux à cru dans des champs boueux, gelés ou enneigés. (Photo AP / Vadim Ghirda)

Sur cette photo prise avec une vitesse d'obturation lente, le dimanche 6 janvier 2019, un homme réchauffe son cheval avant une course de chevaux célébrant l'Épiphanie à Pietrosani, en Roumanie. Les célébrations de l'Épiphanie rassemblent des centaines de personnes dans le village roumain de Pietrosani pour une journée passée à des températures glaciales qui se terminent par une course de chevaux à cru dans des champs boueux, gelés ou enneigés. (Photo AP / Vadim Ghirda)

En ce dimanche 6 janvier 2019, un cheval tire un tronc d'arbre dans une compétition de force lors des célébrations de l'Épiphanie à Pietrosani, en Roumanie. (Photo AP / Vadim Ghirda)

Sur cette photo prise avec une vitesse d'obturation lente, le dimanche 6 janvier 2019, un homme réchauffe son cheval avant une course de chevaux célébrant l'Épiphanie à Pietrosani, en Roumanie. Les célébrations de l'Épiphanie rassemblent des centaines de personnes dans le village roumain de Pietrosani pour une journée passée à des températures glaciales qui se terminent par une course de chevaux à cru dans des champs boueux, gelés ou enneigés. (Photo AP / Vadim Ghirda)

En ce dimanche 6 janvier 2019, un homme a du mal à contrôler son cheval avant une course de chevaux célébrant l'Épiphanie à Pietrosani, en Roumanie. (Photo AP / Vadim Ghirda)

En ce dimanche 6 janvier 2019, des villageois à cheval attendent le début d'une course de chevaux célébrant l'Épiphanie à Pietrosani, en Roumanie. Selon les habitants, la tradition de la course de chevaux a commencé dans la région il y a plus de cent ans, et elle a été interdite pendant les années du régime communiste, en raison de son association avec une fête religieuse. (Photo AP / Vadim Ghirda)

En ce dimanche 6 janvier 2019, des villageois participent à une course de chevaux pour célébrer l'Épiphanie à Pietrosani, en Roumanie. Selon les habitants, la tradition de la course de chevaux a commencé dans la région il y a plus de cent ans, et elle a été interdite pendant les années du régime communiste, en raison de son association avec une fête religieuse. (Photo AP / Vadim Ghirda)

En ce dimanche 6 janvier 2019, un prêtre orthodoxe photographie de l'eau bénite sur les chevaux et les personnes lors des célébrations de l'Épiphanie à Pietrosani, en Roumanie. Les célébrations de l'Épiphanie rassemblent des centaines de personnes dans le village roumain de Pietrosani pour une journée passée à des températures glaciales qui se terminent par une course de chevaux à cru dans des champs boueux, gelés ou enneigés. (Photo AP / Vadim Ghirda)

En ce dimanche 6 janvier 2019, photographiez les gens applaudir alors qu'ils montaient à cheval en chariot devant un prêtre orthodoxe aspergeant d'eau bénite les chevaux et les gens lors des célébrations de l'Épiphanie à Pietrosani, en Roumanie. Selon les habitants, la tradition de la course de chevaux a commencé dans la région il y a plus de cent ans, et elle a été interdite pendant les années du régime communiste, en raison de son association avec une fête religieuse. (Photo AP / Vadim Ghirda)

En ce dimanche 6 janvier 2019, un homme monté à cheval par un prêtre orthodoxe aspergeant d'eau bénite les animaux et les êtres humains avant une course de chevaux célébrant l'Épiphanie à Pietrosani, en Roumanie. (Photo AP / Vadim Ghirda)




MASQUER LA CAPTION

SHOW CAPTION

Les gens essaient de se frayer un chemin sur des hauteurs ou se tiennent debout dans des voitures tenant des téléphones portables alors qu’ils se rassemblent dans les champs à l’extérieur du village pour admirer et photographier les animaux portant des accessoires colorés en textile, en cuir et en laiton, parfois même des décorations pour arbres de Noël.

Les propriétaires réchauffent leurs chevaux pour la course tandis que d'autres montrent la force de leurs animaux en leur faisant tirer des troncs d'arbres ou des blocs de béton lors de compétitions. Les villageois se rassemblent autour des chevaux pour essayer de regarder de plus près, risquant souvent des blessures graves.

Un prêtre orthodoxe arrive dans une voiture tirée par des chevaux après midi, sous les acclamations des spectateurs, et commence à répandre de l'eau bénite sur les animaux et les propriétaires tournent autour de sa voiture dans une procession chaotique et très bruyante.

Les villageois participent ensuite à la course à cru sans porter aucun équipement de protection.

La bénédiction des animaux sur Épiphanie, en particulier ceux utilisés pour le travail, est censée leur porter chance et les protéger des maladies et des accidents l’année à venir et remonte à des centaines d’années.

Alors que le dogme de l'église n'autorise que les êtres humains à recevoir de l'eau bénite, le jour de l'Épiphanie ou de Boboteaza en roumain, le jour de la célébration du baptême de Jésus-Christ par les chrétiens dans le Jourdain par Jean-Baptiste, les prêtres permettent aujourd'hui instances, voitures et autres biens.

Tags

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Close
Close